Comme vous le savez probablement déjà, le Manifeste Agile est un ensemble de 4 valeurs et de 12 principes qui facilitent l’adoption d’une méthode Agile et son maintien. Il permet aussi d’augmenter la qualité et la valeur livrées en intégrant l’amélioration continue à toutes les sphères. Par exemple, l’adoption de pratiques telles que le développement piloté par les tests (TDD), les tests unitaires automatisés, le développement piloté par le comportement (BDD) et l’écriture de code propre (clean code) permet aux équipes d’intégrer la qualité et la valeur dans leurs cycles de développement itératifs.

Les pratiques antérieures se sont avérées précieuses pour les organisations qui ont mobilisé leur potentiel, mais peu sont celles qui ont recueilli les avantages promis par la mise en place de l’Agilité. Pourquoi? Une des principales raisons, c’est un obstacle récurrent qui entrave la capacité des organisations d’intégrer pleinement les pratiques Agiles dans leur routine quotidienne respective, soit l’immunité au changement (immunity to change ou ITC).

ITC est un terme inventé par Robert Kegan et Lisa Laskow Lahey. Il s’agit de la difficulté d’introduire le changement quant à la culture, aux habitudes et aux valeurs, et ce, que ce soit au niveau individuel, de l’équipe ou de l’organisation.

En décembre 2015, il y a eu plus de discussions, de billets de blogue et d’articles sur ce sujet que sur toute autre facette de l’Agilité. Pourtant, les organisations, les équipes et les personnes sont promptes à réfuter l’existence de ce problème dans leur adoption de l’Agilité. Les gens ne sont tout simplement pas prêts à révéler leur vulnérabilité ni à admettre qu’ils ont de la difficulté à modifier leurs habitudes, sans parler de leur culture ni de leur façon de penser.

À titre de coach Agile, j’ai observé l’immunité au changement dans tous les projets d’adoption de l’Agilité auxquels j’ai participé. Comment ça? La raison est assez simple, l’immunité au changement est présente dans chacun de nous, et ce, à certains degrés et à différents niveaux. Une forte résistance au changement, et ce, à n’importe quel niveau organisationnel compliquera inévitablement toute transformation Agile.

Accompagner un groupe de coaches Agiles pour une tournée dans un club du coin peut être une expérience fort révélatrice. Les histoires d’immunité au changement abondent à tous les niveaux (de la personne, de l’équipe et de l’organisation). La plupart des observations et commentaires concernent les difficultés que les cadres intermédiaires ont à adopter une mentalité Agile.

L’immunité au changement est très présente chez les cadres intermédiaires. Ceci s’explique facilement : on leur demande littéralement d’aller à l’encontre de ce qu’ils font depuis de nombreuses années, c’est-à-dire gérer des gens et des choses. Pour cette seule raison, je crois que l’adoption de l’Agilité est plus difficile pour ceux-ci que pour tout autre membre de l’organisation. Par conséquent, ils peuvent avoir besoin d’être soutenus et accompagnés avec autant de compassion et d’attention que toute autre personne.

Alors, que pouvez-vous faire pour réduire l’impact négatif de l’immunité au changement sur l’adoption de l’Agilité dans votre organisation?

  • Définir clairement l’intention derrière l’adoption d’une approche, d’une culture et d’une mentalité Agiles;
  • S’assurer que l’intention est alignée sur les valeurs Agiles;
  • Communiquer l’intention et les valeurs aux équipes et aux personnes;
  • Monter une équipe de soutien pour la transformation comprenant idéalement des coaches Agiles d’expérience. Un mélange de coaches techniques et organisationnels est ce qu’il y a de mieux afin de couvrir tous les aspects entourant une transformation Agile, y compris l’immunité au changement;
  • Favoriser les activités d’amélioration continue autant que les activités habituelles;
  • En apprendre davantage sur l’immunité au changement (je vous recommande de lire le livre de Robert Kegan et Lisa Laskow Lahey intitulé “Immunity To Change: How to Overcome it and Unlock Potential in Yourself and Your Organization”);
  • Découvrir les zones où l’immunité au changement est présente, y compris celles qui vous concernent;
  • Être présent pour les équipes et les gens qui ont de la difficulté avec l’ITC;
  • Encourager l’autonomie en faisant preuve de confiance et de transparence et en déléguant des responsabilités.
Billet précédent

Développement personnel itératif et incrémental

Billet suivant

Le leadership dans une ligue de garage

marc-andré langlais

Marc-André est un coach Agile de Epicoaching, membre du réseau de Pyxis. Il aide à bâtir des équipes auto-organisées qui évoluent dans un climat relationnel stimulant. Contactez-le pour voir comment il peut contribuer au succès de vos équipes.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *