No. 5 : Soyez le coach et combattez vos vieilles habitudes

Mon ego se sent bien quand je suis invité à me joindre à des conversations cruciales à tous les niveaux (stratégique, tactique et opérationnel), étant donné ma position privilégiée au début des transformations d’amélioration continue. Mais le truc est que comment je me sens n’est pas important. Ce qui importe vraiment c’est :

Quel est le rôle qui est le plus avantageux pour que l’équipe devienne responsable de son propre destin?

Pensez-y.

No. 4 : Restez concentré

En amorçant une transformation d’amélioration continue, je suis habitué à jouer plusieurs rôles en même temps; je peux être le Scrum Master, ou le Product Owner, ou la partie prenante, ou même le leader modèle. Éventuellement, je change de chapeau pour jouer le rôle de coach Agile, parfois je suis le mentor et d’autres fois j’enseigne.

Comme vous pouvez le constater, c’est beaucoup de changements de rôle sur une très courte période (habituellement les trois premiers mois avec le client).

Alors, gardez ceci en tête à titre de rappel :

Réduire le travail en cours vous aiderait à rester concentré, à être plus productif, à terminer plus rapidement, à réduire le stress et à augmenter la qualité.

Alors qu’est-ce que cela prendrait pour que vous passiez la balle et laissiez les autres jouer le rôle que vous leur avez appris à jouer?

À lire aussi : Reconnaître qu’un groupe ou une équipe est dans la phase de confrontation

No. 3 : Organisez-vous et soyez prêt

De nos jours, les cadres sont des gens très occupés, particulièrement dans les environnements de TI. Ce sont des gens qui fonctionnent à un rythme très rapide, ont des agendas bien remplis, accomplissent des tâches très exigeantes et disposent de peu de temps pour s’impliquer.

Avec tout cela en main, mon travail est extrêmement difficile et exigeant, étant donné que pour qu’une organisation Agile fonctionne, je crois que l’implication du leadership est la clé du succès. Alors mon plus grand défi est : Comment est-ce que je m’organise et suis-je prêt à aider les décideurs à décider?

Et bien d’abord, je suis habitué à rendre visibles à tous dans l’équipe les plans d’amélioration continue.

Je fais ce que je suggère aux autres de faire :

  1. Créer un blogue.
  2. Me fixer dans des itérations ou cycles courts.
  3. Garder une trace de ce que je fais.
  4. Maintenir ce que je fais le plus transparent et visible possible.
  5. Le transmettre.

L’autre chose que je fais, est de fixer au moins une ou deux rencontres par semaine avec des décideurs, pour les aider à décider quoi faire, et réfléchir à leurs actions, comportements et attitudes quand ils travaillent avec l’équipe.

Mon objectif principal ici, est de devenir obsolète le plus rapidement possible et de les rendre organisés d’une façon que j’ai trouvée utile pour atteindre cet objectif.

No. 2 : Restez calme, inspirant et positif

En voilà un qui est difficile. Avec la quantité de conversations qui peuvent survenir durant la journée, les changements de rôle, les peurs et les préoccupations des gens, les doutes des décideurs et le chaos de la transformation, rester calme est une tâche imposante et exigeante.

Que dois-je faire pour rester centré et inspirant?

  • Je dois me concentrer sur ce que nous avons appris.
  • Toujours souligner ce que nous avons accompli.
  • J’écoute les autres pour leur refléter leurs propres peurs, en étant compatissant.
  • Je suis toujours honnête et direct quand je donne du feedback aux gens, avec une touche de douceur et de gentillesse (typique des Vénézuéliens).
  • Je prends le temps de me soucier des autres, de ce qui arrive dans leurs vies.

Prenez le temps de construire de belles relations avec les gens et tout le reste suivra.

No. 1 : Évitez de prendre les choses personnellement

La partie la plus exigeante d’une transformation culturelle est la capacité de faire face aux sentiments et aux peurs des gens ainsi qu’à leurs comportements dysfonctionnels. Cela prend du courage de se voir dans les actions des autres et d’être capable d’y faire face, sans prendre les choses personnellement.

Comment y arriver?

  • En demandant du feedback à propos de la façon dont je me comporte et communique avec les autres.
  • En augmentant la connaissance de soi en travaillant en paires avec d’autres collègues.
  • En demandant de l’aide et en me montrant vulnérable quand je fais des erreurs.
  • En m’excusant devant l’équipe quand je fais des erreurs.
  • En reconnaissant mes limites personnelles, en validant constamment à quel point je suis présent durant les conversations (moins concentré signifie que quelque chose ne va pas, pleinement concentré signifie que je fais quelque chose de bien).

Mais assez parlé de moi, qu’en est-il de vous?

Quels sont vos défis quand vous construisez des organisations Agiles ou autre?

 

 

Billet précédent

Pratiques Kanban

Billet suivant

Deux outils « visuels » qui peuvent servir

Jesus Mendez

Je m'appelle Jesus Mendez et j'aide les gens à collaborer avec coeur. Je me considère comme un apprenant inspirant qui se nourrit des interactions des gens et est extrêmement passionné par le fait d'aider les leaders à survivre et prospérer. Je vous offre des outils et des techniques pour vous aider à inspirer les gens qui vous entourent en partageant ce que j'ai essayé et expérimenté. Je souhaite que nous puissions entrer en contact et créer un monde meilleur, une conversation à la fois!

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *