Pour commencer, précisons que le terme japonais Kanban signifie enseigne ou panneau d’affichage. Il s’agit par extension d’une méthode de gestion développée par Taiichi Ohno dans les usines Toyota au cours des années 50-60. Elle se base sur certains principes généraux :

  • Le flux de travail est affiché et mis en valeur visuellement.
  • L’accent est mis sur l’amélioration continue.
  • La quantité de travail en cours (work in process ou WIP) doit être limitée.
  • Les biens livrables doivent être livrés sans défaut (qualité).

Le Kanban est une approche de type « juste à temps » qui permet de subordonner la production ou l’approvisionnement d’une composante à la consommation qu’on en fait. Un signal est envoyé pour produire ou livrer une nouvelle cargaison en fonction de la consommation du matériel. Ces signaux sont surveillés tout au long du cycle de réapprovisionnement et apportent une excellente visibilité aux fournisseurs et aux acheteurs.

En plus d’offrir en permanence une représentation visuelle du flux de travail (« à faire », « en cours », « terminé »), Kanban consiste notamment à limiter la production en amont en fonction des besoins précis de la chaîne d’assemblage en aval. La méthode cherche à limiter les « en-cours », mais elle n’implique pas la suppression des prévisions et de la planification du programme de production à moyen et long termes; il s’agit plutôt d’une approche de gestion de la production à court terme.

Sans titreSur les tableaux Kanban, on utilise des cartes qui décrivent des éléments de travail spécifiques et indiquent qui en a la responsabilité, quelle est leur date de tombée ainsi que leur état actuel. Cela permet aux équipes de mieux prévoir les différents défis et obstacles à venir, d’améliorer la traçabilité et de réduire les dépendances.

Dans une approche Kanban, il n’y a pas de durée fixe pour les itérations. On s’intéresse plutôt à la durée du cycle qui est le temps que prend un élément pour passer de la colonne « à faire » à la colonne « terminé ». Kanban valorise les ressources qui possèdent des compétences variées. Lorsqu’un membre de l’équipe possède plusieurs ensembles de compétences, il peut contribuer à un élément de plusieurs façons différentes. Par exemple, un développeur peut également travailler sur les tests, ce qui réduira les dépendances et ultimement la durée du cycle.

Kanban vs Scrum

Les approches Kanban et Scrum se concentrent toutes deux sur la livraison rapide et fréquente de logiciel et requièrent l’implication d’équipes hautement collaboratives et autogérées. Il existe cependant certaines différences entre elles. Alors que Scrum établit des rôles spécifiques comme le Scrum Master et le Product Owner, Kanban ne met pas nécessairement de l’avant des rôles prédéfinis.

Cela ne veut pas dire que les ressources impliquées n’ont pas des responsabilités spécifiques. Par exemple, le Product Owner, ou son équivalent, est en charge d’établir l’ordre de priorité des tâches ou des éléments de travail les plus importants puisqu’il est en lien avec les parties prenantes qui détiennent l’information fondamentale sur le produit et le marché auquel il est destiné. Cependant, il se doit de collaborer avec tous les intervenants en mesure de contribuer à la prise de décision.

Kanban vise à effectuer une livraison continue durant laquelle le travail est « tiré » dans le cycle un élément à la fois, tandis que Scrum travaille en sprints d’une durée définie en tirant les éléments du carnet de sprint en lots. Avec Kanban, des changements peuvent être effectués à tout moment alors qu’avec Scrum, on doit normalement attendre le prochain sprint. C’est ce qui fait que Kanban est généralement plus approprié dans des environnements qui impliquent une grande variabilité des priorités alors que Scrum est souvent plus recommandé quand le travail peut être priorisé en lots qui peuvent être menés à terme dans le temps imparti.

Il est intéressant de noter que les gestionnaires Kanban sont plutôt des gestionnaires de système ou de flux de travail que des gestionnaires d’équipes ou d’individus. Le type d’organisation, sa culture et les dynamiques d’équipe déterminent généralement quelle approche est la plus adéquate.

Les avantages de Kanban

Les principaux avantages associés à Kanban sont notamment des cycles plus courts qui permettent de livrer des fonctionnalités plus rapidement et d’améliorer la réactivité face aux changements. Comme mentionné précédemment, Kanban est donc une approche idéale lorsque les priorités sont changeantes.

Kanban permet de réduire le gaspillage et d’éviter de consacrer du temps à des activités qui n’apportent pas de valeur. Des boucles de rétroaction rapides augmentent les chances de pouvoir compter sur des équipes plus motivées, responsables et performantes.

Un autre avantage notable est sa grande simplicité et polyvalence qui permet de l’utiliser dans différents contextes et avec différentes équipes ou spécialités. En dernier lieu, puisque l’accent est mis sur l’amélioration continue, la réactivité et la qualité, cela permet de livrer de meilleurs produits qui nécessitent moins de reprises (rework).

Pour en apprendre plus sur Kanban et ses applications dans le cadre de votre activité, inscrivez-vous à un de nos cours : Team Kanban Practitioner ou Kanban System Design.

Billet précédent

Cinq façons faciles de collaborer avec votre équipe

Billet suivant

Agile Tour Montréal — Encore plus grand...

gabriel bélanger

Détenteur d’un baccalauréat en anthropologie et d’un certificat en journalisme, Gabriel s'intéresse au phénomène humain en général et en particulier aux communications. Sa rigueur et ses grandes aptitudes rédactionnelles contribuent au quotidien à faire de lui un collaborateur de choix en matière de création de contenu. Ayant œuvré dans divers contextes, tant au sein d’une grande agence que du côté client, il a eu la chance de se familiariser avec les nombreuses facettes de l’élaboration et de la diffusion de campagnes de communication. Il s’est joint récemment à l’équipe de Pyxis.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *