J’ai récemment eu l’occasion d’assister à la formation Management 3.0 animée par Steffan Surdek, un de mes collègues à Pyxis. Steffan est le fondateur de Pyxis Cultures et est également un expert dans le développement du leadership en entreprise.

Les concepts du cours Management 3.0 ont donc récemment fait leur apparition dans ma boîte à outils de coach d’équipe et je souhaitais vous partager ici ceux qui m’ont le plus inspirée.

Jouer avec les perspectives

Le Management 3.0 nous entraîne à éveiller notre curiosité, à faire des expérimentations, à arrêter de vouloir tout prédire et tout contrôler. Il nous invite à nous éloigner du « micromanagement » pour développer des relations basées sur la confiance, dans un environnement bienveillant.

Dans cette formation, Steffan nous invite à utiliser les différentes perspectives. Il nous aide à prendre plusieurs rôles tour à tour pour observer les choses selon différents points de vue. Cet exercice avec une équipe peut prendre la forme d’un échange informel, à partir d’un tour de table, et pourrait être illustré comme ceci :

As a manager

Le fait que chaque personne prenne un rôle différent du sien dans le cadre d’un atelier ou d’une discussion et puisse en changer permet de générer des conversations nouvelles et constructives. Cela permet de partager la perspective que l’on a sur le point de vue des autres, et inversement, pour mieux se comprendre et mieux travailler ensemble.

Danser avec le système

Une autre manière d’ouvrir ses perspectives que nous propose le Management 3.0 est d’adopter un mode de pensée plus systémique, plus factuel.

Pour prendre un exemple concret, on peut voir l’entreprise comme un système, une équipe comme un autre système, deux équipes qui travaillent ensemble constituent encore un autre système, etc.

  • Comment observons-nous ces systèmes et comment interagissons-nous avec eux ?
  • Comment les influençons-nous ?

Dans le cadre de cette formation, Steffan nous propose de structurer notre observation pour adopter une posture plus factuelle et en tirer des informations plus riches.

  1. Quel système regardons-nous ?
  2. Comment communique-t-il ?
  3. De quoi parle le système ? Qu’est-ce qu’il ne dit pas ?
  4. Quelle est la capacité du système ?
  5. Quels sont ses besoins ?
  6. Qu’injectons-nous dans ce système, et est-il prêt à le recevoir ?

Prendre le temps d’observer le système nous permet de mieux le comprendre et de mieux interagir avec lui.

Échanger à propos de ce qui nous motive

L’outil « Moving Motivators » du Management 3.0 est un jeu de cartes représentant 10 « motivateurs » intrinsèques pour les individus. L’importance que chaque personne donne à chaque élément est propre à chacun et peut évoluer dans le temps.

Motivators

Ce jeu s’avère très utile pour échanger en équipe sur plusieurs aspects :

  • Quels sont nos besoins personnels ?
  • Qu’est-ce qui nous motive dans la vie ?
  • En quoi nos besoins sont-ils différents de ceux de nos collègues ?
  • Quel serait l’impact d’un changement ou d’un choix sur nos « motivateurs »?

Si deux personnes dans une même équipe ont des besoins intrinsèques diamétralement opposés, le fait de les partager pourrait leur permettre d’apaiser les tensions. Échanger à propos de ce qui nous motive individuellement permet de mieux nous comprendre et de mieux travailler ensemble en équipe.

Partager les responsabilités

Et enfin, si on devait résumer la formation Management 3.0 en une seule phrase, elle serait : « La gestion est trop importante pour être laissée aux gestionnaires » (“Management is too important to be left to the managers” – Jurgen Appelo) .

Selon Jurgen Appelo: « les employés prennent souvent des meilleures décisions que les gestionnaires, si le système de prise de décision inclut une relation de confiance. »

Dans cette optique, le Delegation Poker peut être un outil très utile pour générer des conversations à propos de la prise de décision, renforcer les relations de confiance et avancer peu à peu vers des équipes plus autonomes.

Delegation

Partagez à propos d’une zone de décision(s) ou d’action(s) structurante(s) pour l’équipe ou pour le gestionnaire. Par exemple: « Comment s’articulent les décisions sur le choix des outils ou des technologies utilisées ? », « Comment fixe-t-on les objectifs d’équipe ? », etc.

  • Selon vous, de quel niveau d’autonomie dispose l’équipe pour décider ?
  • L’équipe souhaiterait-elle avoir plus de liberté sur certaines zones décisionnelles ?
  • Dans quelle(s) mesure(s) le gestionnaire pourrait-il déléguer cette action/décision pour accorder plus d’autonomie à l’équipe ?

Le poker de délégation vis-à-vis une zone d’action ou de décision peut se jouer de la même manière que le Poker Planning vis-à-vis un scénario utilisateur : au moment du vote, tout le monde retourne sa carte en même temps, pour ne pas influencer le reste du groupe.

L’objectif n’est pas d’atteindre une délégation totale à tout prix (carte n°7), mais de générer une conversation entre l’équipe et le gestionnaire et de progresser.

En bref

Il est important de noter que le Management 3.0 ne nous dicte pas une manière de faire. Il nous offre avant tout un cadre pour générer des conversations riches et constructives. Il nous aide à nous montrer vulnérables, pour oser demander de l’aide et nous entraider et ainsi créer de plus fortes dynamiques d’équipes.

Le contenu du Management 3.0 est une grande source d’inspiration, à vous de le découvrir et d’essayer de nouvelles choses !

Pour connaître les prochaines dates de formation de Management 3.0, visitez notre site :
http://pyxis-tech.com/fr/formations-agiles

Billet précédent

Comment être une voix parmi plusieurs dans une conversation ?

Billet suivant

Le meilleur de 2017

Lucie Lesage

Après une expérience dans le Marketing, Lucie a d'abord choisi de revisiter le monde du produit pour mettre sa créativité au service de l'Agilité. Forte d'une expérience significative en tant que Product Owner, elle aime être au plus proche du développement pour que les besoins des utilisateurs, l'expertise métier et les aspects techniques ne fassent qu'un.

Au cours de ses expériences, Lucie a toujours naturellement facilité les échanges et la collaboration entre les différents profils qui constituent une organisation. Rejoindre Pyxis en tant que Coach d'équipe Agile s'inscrivait donc dans une suite logique, où elle a désormais la possibilité de mettre son énergie et sa capacité d'écoute au service de l'amélioration continue et la recherche d'excellence.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *