Retour d’expérience sur l’utilisation de Scrum comme cadre pour la préparation d’un Ultra Trail de 330 km et 30 000 mètres de dénivelé.

Scrum Master depuis 5 ans, j’ai très vite été convaincu que l’Agilité, en plus d’avoir une efficacité certaine dans un contexte professionnel, pouvait également me permettre de m’engager dans des projets personnels complexes. Mais à quoi ressemble Scrum dans le milieu de la course de montagne? Qu’est- ce qu’un PO dans ce contexte? À quoi ressemble un product backlog de préparation d’une course de 7 jours? Comment fonctionner de manière itérative et incrémentale?

Autant de questions que j’ai tenté d’explorer durant plusieurs années d’entraînement. En me lançant dans cette démarche, je n’aurais jamais pensé que l’Agilité me permettrait de m’organiser, de m’impliquer, de m’adapter pour obtenir ce qui était un rêve pour moi: finir le Tor des Géants!

Billet précédent

Le rendement dans un monde incertain : 5 clés essentielles pour l’entreprise

Billet suivant

5 croyances qui prédisent le succès Agile d’une entreprise

Thomas Gibot

Scrum Master à Pyxis Suisse, Thomas s’est plongé dans l’Agilité en 2010 et continue d’y évoluer avec une passion et un plaisir toujours grandissants.

Désireux de permettre à chacun d’évoluer dans un climat favorisant la confiance, la créativité et l’excellence, il prend beaucoup de plaisir à accompagner les équipes dans l’adoption et la mise en place de Scrum. Il apprécie notamment les moments d’échange avec les équipes ainsi que de facilitation et d’appui de celles-ci que lui procure son rôle de Scrum Master.

En somme, Thomas accorde une grande importance à l’humain et à tout ce qui permet son développement au sein d’une équipe Scrum.

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.