Est-ce que mon équipe a besoin de faire du « backlog grooming »? Comment rendre mes « groomings » efficaces?

Afin de maintenir un carnet de produit en santé, il peut être utile de tenir des séances de grooming. L’idée ici est de planifier une rencontre récurrente avec l’équipe afin de discuter des scénarios utilisateurs (user stories) à développer tout en ayant une vision à plus long terme de son carnet.

J’aime bien l’idée d’ajouter des séances de grooming afin de garder et de respecter les objectifs d’un planning. Je rappelle que l’objectif du planning, c’est de planifier les stories qui pourront être livrés pendant le sprint et de déterminer comment l’équipe y arrivera. Alors, si on prend trop de temps à comprendre les stories et à les estimer, par exemple, il nous reste nécessairement moins de temps pour que l’équipe fasse des prédictions de livraison et ait un plan de match efficace.

Aussi, il peut être très utile pour le PO et les parties prenantes d’avoir une vision à plus long terme de leur carnet de produit. Les groomings peuvent servir à estimer des stories qui ont été ajoutées en cours de route ou d’enlever celles qui sont obsolètes. C’est de cette manière que l’on peut avoir un backlog estimé et en santé qui permettra de mieux prévoir s’il respecte toujours le budget et les échéances.

Nos trucs

Voici 11 trucs pour des séances de grooming efficaces et permettant de maintenir son carnet en santé :

  • établir les objectifs de la séance de maintenance avec l’équipe;
  • clarifier et estimer les stories et découper les epics ou les éléments de travail trop gros;
  • avoir un sujet à discuter en particulier (module X ou Y);
  • établir une définition de « ready to sprint »
  • déterminer les éléments d’information nécessaires afin qu’un scénario utilisateur puisse être pris dans un sprint;
  • impliquer toute l’équipe dans la rencontre;
  • tenir plusieurs petites rencontres plutôt qu’une seule longue; ceci permettra d’aller chercher l’information manquante et de garder le momentum avec l’équipe;
  • inviter les utilisateurs finals et les parties prenantes du projet si cela peut être utile pour une discussion;
  • éviter d’avoir trop de personnes;
  • éviter les fins de sprint pour faire vos groomings.

Mise en garde :

Le grooming ne doit pas devenir une rencontre où l’on écrit le backlog à partir d’une page blanche. Cette séance doit demeurer l’occasion où l’on augmente notre compréhension en précisant et raffinant nos stories.

Et vous, faites-vous le ménage de votre carnet de produit?

Bon grooming!

Billet précédent

Pyxis finaliste au concours Dunamis 2014

Billet suivant

À Confoo pour présenter la simplicité du développement Web en Java

vincent cléroux

Vincent est le Product Owner d'Urban Turtle. Il contribue à l'évolution de ce logiciel de gestion de projets Agiles. Contactez-le pour voir comment Urban Turtle peut faciliter le suivi de vos projets.

1 Commentaire

  1. norman.deschauwer@gmail.com'
    Norman Deschauwer
    19/02/2014 at 12:43 — Répondre

    Salut,
    bel article qui tombe à pic pour mon mandat.
    Je remarque une chose c’est que là où je vois les équipes faire ce BL Refinement ou grooming, les sprints plannings durent à peine 1h max et 1/2h dans beaucoup de cas. Réel Gain ou glissement de contenu ?

    A+

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.