Gbertin_300pxGuillaume Bertin est un expert du développement logiciel. Ses expériences variées lui ont permis de goûter aux métiers de développeur, analyste, architecte et chef de projet ainsi que de toucher à différentes cultures. Ces dernières années, il anime des équipes de développement dans le domaine financier.

En tant que gestionnaire, il essaie de créer une dynamique d’équipe lui permettant de s’effacer au profit de l’intelligence collective. Il aime voir ses équipes réaliser et se réaliser. Conscient du retard à hauteur du potentiel dans son domaine, il est devenu un agent de transformation Agile à Montréal. Il nous partage ici son expérience personnelle.

 

Le téléphone intelligent et les réseaux sociaux bouleversent nos sociétés en démocratisant l’immédiateté. L’intelligence artificielle repousse les limites de l’entendement… L’hyper communication et l’univers numérique ouvrent le champ des possibles pour qui veut entreprendre. Pour réussir suffirait-il de prendre des risques?

Le monde ne veut plus s’arrêter pour contempler. Aller du point A au point B ne suffit plus! Nous sommes confrontés à un nouveau paradigme : le mouvement perpétuel. La complexité explose, l’histoire et la connaissance ne suffisent plus à comprendre notre présent. Et vous voudriez vous tourner vers le futur? Avançons pas à pas, tentons des choses et nous nous ajusterons si nécessaire.

L’Agilité devrait s’imposer à nous comme une évidence en faisant la part belle à la prise d’initiative, à l’expérimentation et aux itérations. En fait, pour tout vous dire je n’ai pas eu le luxe d’y réfléchir vraiment, je suis tombé dedans par hasard! Soyons clairs, je n’ai jamais été membre d’une équipe Agile, ni Scrum Master, pas même Product Owner. Je sais, je ne suis pas très crédible et pourtant je vais vous parler d’Agilité.

Tout commence il y a quelques années, je suis alors salarié d’une grande corporation (une banque en plus, pas très Agile tout ça…) et la chance me sourit. Je suis au bon endroit au bon moment; fraîchement débarqué à Montréal, nous avons pour mission de créer les équipes de développement dans un nouveau centre de TI.

Mon quotidien : embaucher dans un marché déjà ultra compétitif et négocier les frontières de nouvelles équipes avec mes pairs à l’international. Vient le jour où l’une des équipes adopte Scrum (merci Maxime et Benoit en passant). Leur initiative fait écho à la volonté de notre CIO qui, à des milliers de kilomètres de là, fait de la livraison continue un pilier de sa stratégie.

Dans mon esprit, l’Agilité n’est qu’une méthodologie qui nous infantilise. Elle nous retourne le cerveau pour mieux nous asservir. Armés de blocs-notes, les consultants Lean ne m’avaient guère inspiré par le passé, vous l’avez bien compris !

J’imagine un CIO sous influence. Nous sommes alors fragilisés par l’explosion des coûts et la bureaucratie qui gangrène toutes les organisations. L’Agilité serait, dixit le Gartner ou d’autres faiseurs d’opinions, la réponse à la mode: une action plus transparente et un accent sur la valeur client. L’Agilité ne serait pas seulement la fin de l’effet tunnel, mais la lumière au bout de celui-ci!

À défaut d’être convaincu, loin s’en faut, je ne peux rien contre l’enthousiasme et l’engouement des équipes. Elles ne me laissent guère le choix et je décide alors d’en faire mon affaire : c’est le début de l’aventure.

Après tout, le « daily scrum » c’est bien pratique pour se parler. Avec des PO et le reste de l’équipe à New York, Londres ou Paris, ce rendez-vous quotidien vaut de l’or. C’est prometteur mais le meilleur est à venir!

La dynamique d’équipe est essentielle à l’épanouissement et à la performance d’un groupe d’individus. Facile à dire, pas besoin d’être sociologue, mais comment faire docteur?

L’équipe Scrum se construit et se mobilise naturellement autour d’un produit.

La vision du « Product Owner » lui apporte des défis. In fine, relever ces défis et se perfectionner permet à l’équipe de se réaliser et de se réinventer continuellement.

La coupe Stanley n’est pas loin!

Comment exister dans une organisation globale sans être un centre de décision?

Facile! L’Agilité deviendra notre marque de fabrique : celle qui nous permettra d’être reconnus comme un centre d’expertise.

En épousant la culture Agile, nous offrons un terrain de jeu unique. Nous abordons les défis d’une multinationale avec la fraîcheur d’une startup. Cette singularité nous permettra d’ailleurs d’attirer quelques talents!

Notre enthousiasme et notre détermination nous poussent à nous rapprocher davantage de nos utilisateurs; nous faisons NÔTRES leurs expériences!

L’Agilité nous a sortis du mode client-fournisseur historique: un contrat pour engagement et une relation qui se délite au fur et à mesure des demandes de changement.

L’Agilité change notre regard et nous demande de parler le langage des utilisateurs!

Elle change la nature profonde de notre relation; nous devenons partenaires en affaires.

Nous ne l’avions jamais envisagé, même pas en rêve d’ailleurs!

Nous sommes gonflés à bloc et notre goût pour la vélocité n’en est que renforcé!

Pour fluidifier nos chaînes de livraison, nous adoptons les pratiques de craftsmanship.

TDD/BDD seul nous offre une couverture de tests automatisés sans faire appel à un tiers : la non moins célèbre assurance qualité (QA). Nous gagnons en autonomie. Ce n’est pas tout, enfin la documentation est à jour et nous gagnons aussi en efficacité. N’oublions pas que nous passions plus de temps à comprendre notre produit qu’à le faire évoluer.

À ceux qui doutent encore, je conseille un kata ou un dojo à l’occasion, cela finira de vous convaincre. Personnellement, je n’oublierai jamais mon premier dojo sur le TDD (merci pour ce moment, Vincent, Pierre, Jean, Yves et Samir)!

Vient le jour d’après, je rêve les yeux grands ouverts, je suis débordé par l’ambition et l’énergie qui se dégagent des équipes.

Nos Product Owners et nos utilisateurs sont unanimes; ils louent notre état d’esprit. Ils s’investissent de plus en plus dans la relation. Nous prenons toujours plus de plaisir et grâce à la confiance, nous pouvons enfin prendre des risques et apprendre sereinement de nos erreurs.

Il faut inviter les Opérations à la fête, merci DevOps de nous donner le prétexte! L’Agilité pousse à la polyvalence et au partage. Les Ops qui nous rejoignent ne sont plus tout à fait des Ops et nous déjà plus tout à fait des Dev de toute façon!

L’enthousiasme nous invite au partage et bien au-delà, le NOUS voit plus grand! Nous ne sommes pas seulement une organisation fractale construite autour d’équipes auto-organisées, de nouveaux cercles viennent se superposer!

C’est ainsi qu’émergent les premières communautés. J’ai toujours aimé l’efficacité et être entouré de gens talentueux, mais là monsieur Agile, chapeau bas! Pas de doute, Pierre, Kevin, Khaldoun, Jean Michel, Rida, Jonathan, Dan, Ali, Kiosmy et tous les autres, vous m’avez touché!

Des changements

Je suis encore étourdi, mais j’ai l’intime conviction que ma mission de gestionnaire a changé, il conviendra désormais de :

  • Créer les bases d’une organisation ronde et en mouvement (les cercles se substituent aux organigrammes traditionnels, plus besoin d’enfermer les gens dans des boîtes);
  • Libérer l’espace pour que s’exprime la richesse qui sommeille en chacun d’entre nous;
  • Soutenir les équipes en mettant à leur disposition tous les moyens possibles;
  • Contribuer en semant quelques graines et en aidant à la pollinisation;
  • Mettre un peu de piment en projetant une vision originale, à la hauteur d’un engagement renouvelé.

J’essaie de me documenter pour mieux comprendre ce que nous vivons. Quand je réalise que nous n’avons rien inventé, je suis déçu mais pas moins intéressé. Le leadership servant, les communautés… tout existait déjà!

L’Agilité et l’entreprise libérée sont simplement des formules géniales. Comment ne pas apprécier ce cadre humaniste qui permet l’expression de l’intelligence collective?

Nous vivons une époque incroyable. L’autocratie cède peu à peu la place à la démocratie participative dans l’entreprise : citoyen dans la vie, citoyen toujours!

J’embrasse cette nouvelle forme de citoyenneté et mon rapport aux équipes se transforme:

  • Deux groupes ne se parlent pas. Pas grave, dessinons un cercle pour les réunir autour d’un nouveau projet!
  • J’adore cette idée, je n’y aurais jamais pensé, allez-y foncez!
  • La seule limite sera celle que vous vous imposerez, je vous laisse proposer !

Bien entendu, la remise en cause de l’ordre établi n’est pas du goût de tous. Pas de miracle, il faut accepter de redonner un peu de son pouvoir et de ses attributs pour libérer les énergies.

Le despotisme n’est pas dénué de vision, par contre pour l’empathie on repassera. Le temps n’a pas dit son dernier mot, il se chargera du reste.

Dans les TI, la relation recruteur/candidat est inversée et la guerre des talents fait rage.

L’entrepreneuriat est à la mode. Nous rêvons tous de contribuer à quelque chose de plus grand. L’émergence sur le marché de la génération Millenium ne fait que renforcer cette tendance.
Aux gestionnaires qui croient encore aux seules vertus de l’ordre et du contrôle, je souhaite bonne chance dans leur recrutement. Ils peuvent s’intéresser sérieusement aux stratégies de rétention! Pour ma part, je préfère travailler à l’attraction plutôt que penser rétention.

J’ai mes propres démons comme tout le monde. La culture Agile contribue à gommer la frontière entre vie privée et vie professionnelle en remettant l’humain au centre de tout. Allons-nous travailler moins? Faisons-nous partie d’une nouvelle secte corporative?

L’Agilité a déconstruit ce que je pensais savoir, ma seule certitude désormais : je n’arrêterai jamais d’apprendre! Elle m’a aussi reconstruit en unifiant le MOI. Je me sens beaucoup plus libre et épanoui dans mon action de gestionnaire, je prends tout simplement plus de plaisir.

Certains veulent opposer Agilité et grande entreprise. Il est vrai que créer un espace pour l‘Agilité n’est pas chose aisée et que la mise à l’échelle est souvent complexe. La transformation agile n’en devient que plus passionnante et ses avantages spectaculaires.

Pourquoi ne pas voir en notre service une startup? Pourquoi ne pas vendre notre produit à l’interne? Les entrepreneurs n’ont pas moins de personnes à convaincre.

Jouer sur les perspectives balaie bien des fantasmes et puis Montréal, quel potentiel! Si vous aimez les défis, laissez-vous tenter!

Je me suis lancé récemment dans une nouvelle aventure. Je découvre une culture d’entreprise faite d’entraide (redonner à la société) et de recherche de sens (faire les choses justes). Le potentiel est incroyable et le terrain de jeu exceptionnel, je vais pouvoir continuer d’expérimenter. Un nouveau voyage en perspective, que du bonheur!

L’Agilité n’est pas la réponse à tout mais permet assurément de poser les bases d’une organisation horizontale qui conjugue dynamisme, efficacité et vivre ensemble!

Billet précédent

Être une fille dans un monde de développeurs

Billet suivant

Bracket Show - Episode 4

Savoir Agile

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *